Week-end à Sisteron.

Douze valeureux vététistes dans les Alpes de Haute Provence.

Touristes à SisteronDaniel nous avait préparé depuis des mois un programme de VTT à couper le souffle, aussi bien pour la beauté des panoramas que pour notre anaérobie dans certaines côtes. Notre arrivée le vendredi soir nous a permis de découvrir Sisteron, magnifique petite ville. Les brumes consécutives à un gros orage donnaient , depuis la Durance jusqu’aux hauteurs de la Citadelle un charme mystérieux. Bien logés, nous nous sommes partagés deux mobile-homes de six places dans un camping quatre étoiles, Sunêlia l’Hippocampe de Volonne, village voisin de Sisteron. Nous pouvions déjà nous faire une petite idée des difficultés des parcours qui nous attendaient, au vu des magnifiques reliefs entourant le lac de barrage sur la Durance qui borde le camping.

La nuit fut calme.

Samedi 6 juin, 8h30.

Après un réveil tranquille et un petit déjeuner conséquent, pris au restaurant du camping, au bord d’une piscine toute rénovée, nous procédons aux quelques petits réglages de nos montures. Pour ma part, je n’ai qu’à enclencher la batterie de mon VTTAE! À côté, sur l’emplacement voisin, un groupe de filles prépare des vélos de route. Sympa, le cyclisme. Quand, enfin, tout le monde est prêt, nous nous élançons derrière Daniel sur le GR qui passe dans le camping. Nous traversons une roselière et rejoignons rapidement le barrage de l’Escale pour nous retrouver sur l’autre rive. Nous longeons champs de blés, plantations d’oliviers, puis la zone humide des Salettes, et une base de loisirs. Ensuite, nous délaissons le bord de la Durance pour nous diriger sur la première côte du parcours, après 6 km autour du lac. Parfait pour la mise en jambes.

Après un court répit, c’est un chemin bien raide qui nous mène jusqu’à la Chapelle St Jean où un panorama nous récompense de nos efforts. Juste au-dessus, une table d’orientation nous invite à laisser nos vélos et grimper à pied pour admirer la vallée de la Durance et l’impressionnant relief qui l’entoure : époustouflant! Au nord, la montagne de la Baume, les Monges, le sommet de Vaumuse et Volonne. À l’est, le lac, et  le sommet du Ruth au-dessus. À  l’ouest la Montagne de Lure. Au sud, on distingue les rochers des Pénitents des Mées. …Et au-dessus de nos têtes, une haute antenne relais qui domine tout.

Nos vélos récupérés, nous pédalons de nouveau sur des chemins larges et roulant au milieu des paysages provençaux. Le chant des cigales, les parfums d’innombrables plantes locales donnent à notre virée de vrais airs de vacances. Elle est belle, la Vie! De superbes descentes sur d’anciennes voies romaines pavées de grosses pierres, la célèbre Via Domitia ou voie Royale; suivent des grimpées régulières, à gérer sans s’énerver, la chaleur commençant à piquer sérieusement. On enchaîne sur des sentiers très ludiques, avec bosses, petits ponts …de bois, un vrai régal de pilotage VTT. Grâce à mon assistance électrique, je peux remonter le groupe facilement pour prendre des photos, là aussi, je m’amuse bien.

Vers midi (chapeau Daniel pour le timing!) une longue montée sous un soleil de plomb nous conduit jusqu’au camping Lou Pèbre d’Ail à Mallefougasse, noms évocateurs, quand la faim commence à tirailler.

Là, nous sommes reçus comme des princes par le jeune couple de gérants. Eau fraîche, mise à disposition d’une piscine (certains n’ont pas résisté, mais je n’ai pas de photo), une longue table à l’ombre nous attend pour un repas savoureux servi avec le sourire (le fameux sourire de la crémière!). Un autre groupe de vététistes profite des bienfaits de ce plus que sympathique camping. On se comprend. Après une petite démonstration de trial du gérant qui tenait à nous montrer ses restes de maîtrise du VTT, nous reprenons notre périple.

Il ne restait plus qu’à redescendre à Volonne par de très beaux chemins et singles techniques, dans un décors majestueux jusqu’au très beau pont suspendu sur la Durance. Que du bonheur. 50 km au compteur. Notre journée s’est poursuivie par de la détente dans la piscine du camping, avant l’arrivée d’un nouvel orage.

Dimanche 7 juin, 8h30.

Le départ se fait un peu plus tôt, les vélos sont bien réglés de la veille. Il faut dire que nous n’avons pas eu à déplorer de casse ou de crevaison… À douze, c’est suffisamment rare pour être signalé. Une petite exception, la console de mon VTTAE a dû être remise en place suite à une chute en cascade des vélos dans le petit local où nous les avions rangés… L‘effet skis des bronzés, si ça vous parle.

Cette fois nous commençons par le pont suspendu. Après un petit tour dans des singles ludiques (succession de petits ponts, bosses…) nous longeons l’aérodrome de Château Arnoux-St Auban où se pratique le vol à voile (planeurs) et l’aéromodélisme. Au bout, une imprenable vue sur les rochers des Mées. Pause photos.

La Durance de nouveau traversée par le barrage, nous arrivons bientôt au morceau de résistance du parcours : une longue montée raide sur le mont St Pierre. L’ascension, physique, permet toutefois d’apprécier un panorama encore une fois magnifique. Au col, nous empruntons un sentier boisé en descente de plus en plus rapide. Oubliée la fatigue, place au pilotage pur. La descente se poursuit par un large chemin très raide, difficile de lâcher les freins ! Quelques poussées d’adrénaline, et surtout, du plaisir. Le VTT comme on l’aime. Retour par le faubourg de l’Escale, puis la roselière jusqu’au camping.

À notre actif, encore un périple de 31 km avec un dénivelé positif de 670 m essentiellement concentré sur la dernière partie.

Dans les futures réunions du VTTVB, nul doute que ce Week-End à Sisteron alimentera longtemps les conversations, y compris avec la traversée dantesque d’un orage assez violent sur la route Napoléon, au retour…

Merci à Daniel pour la préparation méticuleuse de ces deux jours de VTT.

Merci à Alain pour ses talents de vitrier!

Quant à Bruno, Jean-Rémi, Jackie, Sylvain, Laurent, Vincent, Hervé, Matthieu, Francis, Alain et Daniel, merci d’avoir supporté un intrus motorisé.

A D

Voir les photos.

3 commentaires

  1. Formidable compte rendu réalisé par Alain, tout y est ! il ne manque que les odeurs…(les bonnes). Je suis le premier satisfait sachant que ce week end a été apprécié par l’ensemble du groupe.
    Nous aurons encore de beaux parcours VTT à partager ,un peu de soleil , la bonne humeur qui alimente ce club …vivement les prochaines sorties et …Week end.
    a très bientôt sur les vélos
    Daniel

  2. Jean remi chuzeville

    Le compte-rendu d’Alain nous donne envie d’y retourner. Merci à Daniel pour ce week-end très bien préparé. Il reste plus qu’à trouver une nouvelle destination pour le prochain. Avis aux amateurs!!!

  3. Salut à tous, Vous avez eu du beau temps, la super éclate…

    A+
    Daniel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *