Passion VTT

Cette saison de VTT, nous l’avons commencée avec la Printanière.

62 vététistes sur un parcours accessible, ça a été l’occasion pour beaucoup de «solitaires» de découvrir les joies du VTT en groupe. Et cela a permis à quelques-uns(unes) de se rapprocher du VTTVB.


Les sorties du dimanche matin ne cessent de nous émerveiller par la variété des paysages. Les coteaux du vignoble, les Pierres Dorées, les bois de feuillus, les forêts de sapins et les panoramas du Beaujolais sont du plaisir renouvelé à chaque sortie.

Personnellement, je pratique le VTT dans le Beaujolais depuis le siècle dernier (1996, ça m’rajeunit pas!) et je suis toujours soufflé par la beauté de cette région. Et je suis toujours en découverte de nouveaux passages, toujours dépaysé sur mon propre terrain de jeu!


J’apprécie d’autant plus que depuis mes soixante balais et la retraite, je suis équipé d’un VTTAE.

Le bonheur est total. Cette belle évolution cyclopédique me permet de suivre les sportifs du club, voire de les devancer pour les photographier dans l’effort, ce qui m’oblige souvent à appuyer à fond sur les pédales. Ha! Oui, ça reste sportif!

Je compatis à la souffrance momentanée de mes amis de rando dans les grimpées difficiles et partage avec eux les plaisirs des descentes techniques et ludiques. On lâche les freins!

Partager, c’est bien le mot qui convient pour ces sorties en groupe, en club.

Le printemps, même perturbé par les bizarreries du climat (qui a dit dérèglement?), nous donne ce plaisir de rouler dans une nature en pleine effervescence. C’est l’explosion de couleurs. Les fleurs de genêts illuminent les collines. Les prunelliers, églantines et aubépines parfument les chemins.

Et les coquelicots, éclatantes touches de rouge dans le tableau du peintre, sont abondants cette année dans le Beaujolais. Ces fleurs sauvages sont devenues symboles des défenseurs de la nature (nous voulons des coquelicots!).


Dans une joyeuse cacophonie, c’est la fête des oiseaux! Les rossignols, merles et autres passereaux de toutes sortes nous chantent leurs plus belles partitions.

Sur nos VTT, nous profitons largement de toutes ces manifestations naturelles.

Je n’ose dire pendant qu’«il est encore temps». Avant que cette biodiversité ne s’effondre, si nous et les autorités ne réagissons pas. Nous sommes alertés…

Oui, le VTT, c’est un rapport privilégié avec la Nature.

Notre plaisir de vététiste, notre passion, c’est la communion avec ces éléments terrestres que nous respectons, à l’instar des brigades vertes de la MTB-Fundation.

Même si au VTTVB, nos interventions se limitent au nettoyage des sentiers la veille de notre rando nocturne, la Calad’Night VTT.

Alors, au plaisir de rouler avec vous sur les magnifiques chemins beaujolais.

A D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *